Page:Ozanam - Œuvres complètes, 3e éd, tome 10.djvu/136

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Dans ce moment-ci, je suis aux prises avec les matières du quatrième examen, qui sont très-étendues et ne me laissent aucun loisir. Je t’écris a la hâte il est une heure du matin, il faut que je termine cette lettre, trop courte comme conversation, trop longue et trop décousue comme lettre de cérémonie tu excuseras l’un et l’autre, n’est-ce pas ? et puis, dans moins d’un mois, nous parlerons à notre aise de toutes ces choses que la plume rend si mal. Adieu.

                     ____________