Page:Ozanam - Œuvres complètes, 3e éd, tome 10.djvu/219

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


que vous leur avez préparée. Le silence de l’histoire est la liberté de la poésie. J’irai vous voir dans quelques jours ; mais demain dimanche, à une lieue et demie de chez vous, une foule toute composée de vos amis se trouvera réunie pour faire cortège à la procession de Nanterre. Venez les rejoindre, mon cher de de la Noue, venez passer avec nous ces quelques instanls de foi et d’amour ; venez jeter les fleurs et t’encens de vos pensées sur le passage du Dieu Sauveur. Ensuite, nous aurons le temps de converser ensemble, cette journée se passera fraternellement, elle nous sera douce, elle ne sera point inutile même à vos travaux: vous trouverez des inspirations à ce rendezvous de la charité.