Page:Ozanam - Œuvres complètes, 3e éd, tome 10.djvu/94

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


« Nous, au contraire, nous élaborons des idées et un système « qui réformeront le monde et en arracheront la misère pour « toujours ! Nous ferons en un instant pour l’humanité ce « que vous ne sauriez accomplir en plusieurs siècles. » Vous savez, messieurs, à quoi ont abouti les théories qui causaient cette illusion à mon pauvre ami Et nous, qu’il prenait en pitié, au lieu de huit, à Paris seulement, nous sommes deux mille et nous visitons cinq mille familles, c’est-à-dire environ vingt mille individus, c’est-à-dire le quart des pauvres que renferment les murs de cette immense cité. Les conférences, en France seulement, sont au nombre de cinq cents, et nous en avons en Angleterre, en Espagne, en Belgique, en Amérique et jusqu’à Jérusalem. C’est ainsi qu’en commençant humblement on peut arrivera faire de grandes choses, comme Jésus-Christ qui, de l’abaissement de la crèche, s’est élevé à la gloire du Thabor. C’est ainsi que Dieu a fait de notre œuvre la sienne et l’a voulu répandre par toute la terre en la comblant de ses bénédictions[1]. »

  1. Œuvres complètes d'Ozanam, t. VIII, p. 39.