Page:Pasteur - Recherches sur la dissymétrie moléculaire des produits organiques naturels, 1860.djvu/44

La bibliothèque libre.
Cette page a été validée par deux contributeurs.

Je prépare le paratartrate de cinchonicine en neutralisant la base, puis ajoutant autant d’acide qu’il en a fallu pour la neutralisation, je fais cristalliser, et les premières cristallisations sont formées de tartrate gauche de cinchonicine parfaitement pur. Tout le tartrate droit reste dans la liqueur, parce qu’il est plus soluble. Puis il finit par cristalliser lui-même et sous un aspect différent, parce qu’il n’a pas la même forme cristalline que le droit. On croirait avoir affaire à la cristallisation de deux sels très-distincts, d’inégale solubilité.

XI.

Mais la dissemblance des propriétés des corps droits et gauches correspondants lorsqu’on les soumet à des forces dissymétriques, me paraît offrir un intérêt de premier ordre par les idées qu’elle nous suggère sur la cause mystérieuse qui préside à la disposition dissymétrique des atomes dans les substances organiques naturelles. Pourquoi cette dissymétrie ? Pourquoi même telle dissymétrie plutôt que son inverse ?

Reportez-vous avec moi par la pensée à l’époque où, ayant reconnu l’identité absolue des propriétés physiques et chimiques des corps droits et gauches correspondants, je n’avais aucune idée, pas même le soupçon de différences possibles entre ces corps. C’est en effet à plusieurs années de distance que j’ai reconnu ces identités et ces différences.

Il m’était alors impossible de comprendre comment la nature pouvait faire un corps droit sans faire en même temps le corps gauche. Car les mêmes forces qui sont en jeu au moment de l’élaboration de la molécule d’acide tartrique droit, devaient, ce semble, donner la molécule gauche, et il n’y aurait eu que des paratartriques.