Page:Paul Sébillot - Littérature orale de la Haute-Bretagne.djvu/295

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


C’est bien l’usage des filles,
D’rester à leur maison,
La destinée, etc.
Quand leur maison est propre,
Les amoureux y vont,
La destinée, etc.
Ils y vont quatre à quatre,
En frappant du talon,
La destinée, etc.
Ils s’assoyent sur la table,
En disant leurs raisons,
La destinée, etc.
Quand leurs raisons sont dites,
Les amoureux s’en vont,
La destinée, etc.
Ils s’en vont quatre à quatre,
En frappant du talon,
La destinée, etc.
Ils s’en vont à l’école,
À l’école du roi,
La destinée, la rose au vent,
À l’école du roi.

(Liffré.)