Page:Paul Sébillot - Littérature orale de la Haute-Bretagne.djvu/330

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


33.

Pointu comme une aigüye qui n’est pas aigüye, gros comme un fou’ qui n’est pas fou’ (four). (E.)

— Un houx.

34.

Qui est mort et qui mord core ?

— Les ronces.

35.

Vert comme cive qui n’est pas cive ; blanc comme naïge qui n’est pas naïge ; rouge comme sang qui n’est pas sang, et noir comme de l’encre qui n’est pas de l’encre.

Et on est cor ben aise de l’porter ès dents. (E.)

— Des cerises.

Cf. Rolland, D. 106 (Paris).

36.

Haut monté, petit bonnet rouge.

— Une badie ou cerise.

Cf. Bladé, D. 53 (Agenais et Armagnac).

37.
a) Quand je suis petit, je suis vert ;
À veilli’, je jaunis ;
N’on m’arrache, n’on me lie,
N’on me délie, n’on me casse les os,