Page:Paul Sébillot - Littérature orale de la Haute-Bretagne.djvu/331

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


N’on me met dans l’eau.
Je sers à table
Les gens les plus respectables,
Et je les sers jusqu’au tombeau. (S.-C.)

— Le lin.

Cf. Mélusine, col. 256, D. 23 (Vélay et Forez) ; Rolland, D. 93 (pays Messin, Dordogne).

b) Vert à la terre, bleu au ciel, blanc à l’autel. (M.)

— Le lin.

38.

a) Qui a de la barbe aux pieds ?

— Un poireau.

Cf. Rolland, D. 115 (Paris, 5 variantes).

b) Blanc comme lait qui n’est pas lait, vert comme cive qui n’est pas cive, et qui a de la barbe aux pieds.

— Un poireau.

Cf. Rolland, D. 114 (Paris) ; Cerquand, t. II, p. 75, E. 45 ; Sauvé, D. 56 (Basse-Bretagne).

39.

On m’enterre, je me déterre ; je ne suis pas Dieu, mais je puis l’être.

— Du froment.

Cf. Mélusine, col. 256, D. 25 (Velay et Forez).