Page:Paul Sébillot - Littérature orale de la Haute-Bretagne.djvu/381

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


18.

Chacun sera pendu par son jarret. (E.) — C’est-à-dire traité selon son mérite.

19.

Comme les lièv’es, je perds ma mémoire en courant. (S.-C.)

20.

Comme les vieilles filles qui vont en paradis sur un séran. (E.)

Le séran ou instrument à carder garni de pointes est une monture peu commode.

21.

Comme disait ma grand’mère d’aut’ faïs :

V’là la pitié, v’là janvier qu’arrive, qui fera cherre la veille dans l’ fouyer ;

Févérier qui fait cherre dans le râtelier et remplit ses feûssés, et Mar’ qui les essarde (essuie) ;

Et Avri qu’arrive do ses coutiaus et ses martiaus. (E.)

On appelle marteaux les gros grêlons.

22.

Couper comme les genoux d’une nonne. — Se dit d’un mauvais couteau.

23.

Dans tout déménagement, il y a une charretée d’barrassiaux. (E.) — De choses inutiles et de rebut.

24.
De Noël à Sainte-Cateline
Tout prend racine.

Cf. Perron, p. 45 (Franche-Comté).