Page:Paul Sébillot - Littérature orale de la Haute-Bretagne.djvu/55

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



§ III. — Gargantua en Haute-Bretagne.

Il est assez souvent question de Gargantua dans le pays gallot, où l’on dit en proverbe : « Manger comme un Gargantua. » En plusieurs endroits, notamment à Plévenon, on montre le lieu d’où il s’élança pour se rendre à Jersey. Une pierre haute d’environ 3 mètres, qui se trouve à côté du fort La Latte en Plévenon, se nomme le Bâton de Gargantua : c’est vraisemblablement un menhir ; il est enfoncé dans un gros rocher qui lui sert de piédestal, et dont l’un des côtés est orné d’un bas-relief grossier représentant une croix qui surmonte une sorte d’autel ; sur le dessus de la pierre est sculptée l’empreinte d’un soulier long de 60 centimètres environ, pointu par le bout comme les souliers de fer des chevaliers, et à côté est gravé le bout d’une canne carrée.

À la chapelle de Hirel en Ruca, près Mati-