Page:Pelletan - Les Associations ouvrières dans le passé.djvu/141

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Des inspecteurs spéciaux vont partout s’assurer si les règlements sont observés. Ils ne le sont nulle part. Les inspecteurs se lassent de dénoncer. Ils finissent par fermer les yeux, la plupart du temps. Puis vient une nouvelle ordonnance qui réveille leur zèle, et ainsi va l’industrie ; poursuivie un jour, tolérée le lendemain.

IV. — Mais il y a une question qu’on surveille plus sévèrement ; c’est la question d’argent. La royauté a beau imposer tout ce qui est imposable, elle ne se tire pas d’affaire. Une cour ruineuse, des guerres ruineuses, vident le trésor plus vite qu’il ne se remplit. Il faut aviser : que faire ?

Il y a bien les moyens ordinaires ; tout ce que la royauté perçoit régulièrement de l’industrie, et c’est déjà exorbitant : cela ne