Page:Perrault - Histoires ou contes du temps passé, avec des moralitez, 1697.djvu/227

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

fut bien surprise lorsqu’elle aperçut ses sept filles égorgées & nageant dans leur sang. Elle commença par s’évanoüir (car c’est le premier expedient que trouvent presque toutes les femmes en pareilles rencontres.) L’Ogre craignant que sa femme ne fût trop longtemps à faire la besongne dont il l’avoit chargée, monta en haut pour luy aider. Il ne fut pas moins estonné que sa femme lorsqu’il vit cet affreux spectacle. Ah, qu’ay-je fait là