Page:Pierre de Coubertin - L’Éducation anglaise en France, 1889.djvu/54

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
34
à l’école monge

collège de Beaumont, situé dans la forêt, à deux lieues environ du château ; ce collège appartient aux Jésuites et, bien que le système n’y soit pas le même que dans les Public Schools, il diffère essentiellement du système français par la liberté qui est laissée aux élèves et par l’organisation des jeux. Le parc est admirable ; un match de cricket avait lieu entre les élèves et les anciens élèves ; un grand nombre de spectateurs animaient la vaste prairie entourée d’une ceinture d’arbres séculaires ; au fond se dressait le joli pavillon du Cricket-Club et autour de l’enceinte des mâts vénitiens portaient les drapeaux des camps adverses. — C’était un gai et joli spectacle ; j’ai appelé de mes vœux, en voyant cela, le jour où sur les pelouses du Bois de Boulogne un match semblable vous réunirait, mes amis, et où nos trois couleurs françaises, claquant joyeusement au-dessus de vos têtes, célébreraient une de ces victoires morales qui valent toutes les autres, l’acclimatation définitive sur notre sol d’une éducation virile et libre.

Je me hâte d’en arriver à la journée du mardi 22 mai qui, si je ne me trompe, marquera surtout dans les souvenirs de cette excursion, en même temps qu’elle aura des conséquences importantes pour l’avenir de votre école. Elle fut consacrée tout entière au collège d’Eton. (Projections.)

Eton n’est séparé de Windsor que par la Tamise ;