Page:Platon - Œuvres, trad. Cousin, III et IV.djvu/281

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



POLUS.

Oui.


SOCRATE.

Mais si c’est beau, c’est en même temps bon ; car le beau est ou agréable, ou utile.


POLUS.

Nécessairement.


SOCRATE.

Ainsi ce que souffre celui qui est puni est bon.


POLUS.

Il paraît qu’oui.


SOCRATE.

Il lui en revient par conséquent quelque utilité.


POLUS.

Oui.


SOCRATE.

Est-ce l’utilité que je conçois, savoir, de devenir meilleur quant à l’âme, s’il est vrai qu’il soit châtié à juste titre ?


POLUS.

Cela est vraisemblable.


SOCRATE.

Ainsi, celui qui est puni est délivré du mal de l’âme.


POLUS.

Oui.