Page:Platon - Œuvres, trad. Cousin, III et IV.djvu/740

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


bres, de ceux qui obéissent et de ceux qui commandent.

SOCRATE.

Veux-tu dire que le rapsode saura mieux que le pilote de quelle manière doit parler celui qui commande dans un vaisseau battu de la tempête ?

ION.

Non : pour cela, j’en conviens, ce sera le pilote.

[540c] SOCRATE.

Le rapsode saura-t-il mieux que le médecin quel discours doit tenir celui qui commande à un malade ?

ION.

Non ; j’en conviens encore.

SOCRATE.

Veux-tu parler des discours qui conviennent à un esclave ?

ION.

Oui.

SOCRATE.

Par exemple, prétends-tu que c’est le rapsode, et non pas le bouvier, qui saura ce que doit dire un bouvier, pour apaiser ses bœufs quand ils sont irrités ?

ION.

Point du tout.