Page:Poincaré - Thermodynamique (ed. 1908).djvu/122

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


en appelant E1 et E2 les forces électromotrices des deux piles.

Nous devons donc vérifier l’égalité


.

Or on sait que la force électromotrice d’induction développée dans l’un des circuits a pour expression

 ;


par conséquent le produit , qui, d’après la loi d’Ohm, est égal à la force électromotrice totale, a pour valeur

.

Nous en déduisons

.

Nous aurions une égalité analogue pour l’autre circuit, et, par suite, nous pouvons écrire l’égalité qu’il s’agit de vérifier


ou, en effectuant les différenciations et simplifiant,

.

Or, le second membre est bien l’expression de la différen-