Page:Poincaré - Thermodynamique (ed. 1908).djvu/123

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


tielle de l’énergie electrokinétique définie par la formule (1). Le principe de la conservation de l’énergie s’applique donc bien aux phénomènes électrodynamiques.


84. Cas des solides élastiques. — Considérons un parallélépipède rectangle infiniment petit dont les arêtes sont parallèles aux axes de coordonnées. Soient

les composantes suivant les trois axes des pressions par unité de surface qui s’exercent sur trois faces issues d’un même sommet A et normales : la première à l’axe des x, la seconde à l’axe des y, la troisième à l’axe des z. La théorie de l’élasticité apprend que le Tableau de ces neuf quantités est symétrique par rapport à sa diagonale ; en d‘autres termes, que ces neuf quantités se réduisent à six.

Supposons que le parallélépipède subisse une déformation et évaluons le travail des pressions qui s’exercent sur toutes ses faces.

Les coordonnées z, y, z du point A deviennent, après la déformation,

 ;


par conséquent, le travail de la pression sur la face normale à l`axe des x et passant par A est

.

Les coordonnées du point correspondant à A sur la face opposée du parallélépipède sont, avant la déformation,