Page:Poincaré - Thermodynamique (ed. 1908).djvu/131

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Il 2 THERIOD\'NAlHQUE· Y 90. Pour que le principe de la conservation de Yénergie soit vérifié, il faut que la variation de Vénergie totale soit égale à al-: + EdQ. La variation de Vénergie totale est, d’après les expres- ¤i·>¤s (3). (4) et (5), _ d'w d’y d‘ s .1w+ »1v+tz«:U-f«1m(5·CE;+nî_â; +c-JE) +fgCdm+Efdqdm—fpdvdnr. - La sornme d·:+ EdQ déduite des expressions (x) et (2) est ‘ l dl d«·+E«1Q~.:f<5‘%§ +w% +:2-ij?) dm 4-fggdm -fpdmzm+Efdq«1»a. Les seconds membres des déux dernières égalités étant identiques, le principe de la conservation de Fénergie est done encore satisfait.

 U