Page:Ponchon - La Muse au cabaret, 1920.djvu/38

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Sers-moi toujours du vin nature,
Au lieu de t’emporter, et non
Une bibine, une mixture,
Et je te promets du renom.

Si tu trouves blessant — j’y songe —
Bistro tout court, eh bien, mon gros.
Je puis y mettre une rallonge,
Et dire : Seigneur du Bistro !