Page:Porto-Riche - Bonheur manqué, 1889.djvu/20

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.




IV


Janv.
répétition générale de…


Pourquoi calomnier l’homme qui suit tes pas ?
C’est avec ton bonheur peut-être que tu joues.
Nos cœurs pour se donner ne nous consultent pas.
Tu peux chérir demain celui que tu bafoues.

Tu le rencontreras : crains de le diffamer.
Imprudente, sais-tu les baisers qui t’attendent ?
Vis-à-vis de toi-même et de ceux qui t’entendent,
Crois-moi, réserve-toi la liberté d’aimer.