Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/158

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
121
BOR


Borgne (le), sr de Parc-au-Provost, par. de Plougasnou, — de Kervidou, de Goasdannou, de Kermouster et de la Villeneuve, par. de Lanmeur, — de Kerivoalen et de Keraudy, par. de Plouëzoc’h, — de Kerfraval, par. de Ploujean, — de Lohennec et du Quélennec, par. de Saint-Thégonnec, — de Keruzoret, de Mesprigent et de Lanorgant, par. de Plouvorn, — de Kervennec, de Lesquiffiou et du Treuscoat, par. de Pleyber-Christ, — de la * Tour, par. de Saint-Vougay, — de Keraouel et de Penhoët, par. de Plounévez-Lochrist, — de Kermorvan, par. de Plougasnou, — châtelain de Kervéguen en 1665 et vicomte de Trévalot, par. de Scaër, — sr de Trévidy, par. de Plouigneau, — de Goazven, par. de Brélévenez, — de la Marre, — du * Bois-Riou, par. de Trévoux, — de Keroulas, par. de Brélès, — du Fransic, par. de Taulé, — de * Kerambosquer, par. de Plougonvelin, — de Coëtivy, par. de Plouvien, — de Kervennou et du Carpont, par. de Servel, — de Penvern, — de Keralliou, — de Luzuron, par. de Camlez, — de Kergadiou. — du Band, par. de Plouzévédé, — de Trégoazec, — du Portzmeur, par. de Saint-Martin-des-Champs, — de Kerguien, par. de Perros-Guirec, — de la Palue, par. de Saint-Houardon-de-Landerneau, — de Lanharan, par. de Plestin, — de la Motte, par. de Carantec, — de Portzal, — des Salles, — de Keraziou, par. de Trébeurden, — de Penquer, par. de Plouuévez-Quintin, — de Guynan, par. de Lanmérin.

Anc. ext. chev., réf. 1668, huit gén., réf. et montres de 1427 à 1543, par. de Lanmeur, Plougasnou et Plouëzoc’h, év. de Dol et Tréguier.

D’azur à trois huchets d’or, liés et virolés de même. Devise : Attendant mieux et tout ou rien.

Guillaume, marié à Havoise Le Provost, dame du Parc, ratifie le traité de Guérande en 1381 ; Jean, épouse vers 1420 Marguerite de l’Isle, dame de Kervidou. À cette branche appartenaient les srs de Lesquiffiou fondus en 1730 dans Barbier de Lescoët ; les srs de Keruzoret fondus de nos jours dans Audren de Kerdrel ; les srs de la Tour, du Boisriou et de Kerambosquer qui existent encore et les srs de Kermorvan fondus en 1801 dans de Blois.

Yvon fils de Jacques, mentionné à la réformation de 1427, épouse Margilie de Plounévez d’où descendaient les srs de Trévidy fondus en 1791 dans du Rosel et les srs de Treuscoat éteints, qui ont produit Guy, bailli de Lanmeur, auteur de l’Armorial breton en 1667.

Deux chevaliers de l’ordre en 1633 ; deux pages du Roi depuis 1718 ; un chevalier de Saint-Lazare en 1722 ; un évêque de Tréguier en 1746 et son frère abbé de Meilleray en 1754 ; trois conseillers au parlement de 1737 à 1768 ; un chef d’escadre en 1764, † 1771 et un chevalier de Malte en 1787.

Les srs de Coëtléguer, paroisse de Trégrom et de Kervern, paroisse du Minihy de Léon, déboutés, réformation de 1668.


Borgne (le).

Porte trois fleurs de lys (Sceau 1276).

Guillaume, témoin d’une fondation à l’abbaye de Blanchecouronne en 1236 ; Pierre, scelle les lettres portant changement de bail en rachat en 1276.


Borgne (le), par. de Ploërdut, év de Vannes.

D’azur à la fasce d’argent, accomp. de trois macles de même (Arm. de l’Ars.).

Tome I.
16