Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/203

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
166
BRE

D’argent à trois croissants renversés d’azur. (Sceau 1419).

Pierre, clerc notaire de cour séculière de ducs et de barons, apporta en 1440 à la paroisse de Lohéac, rabat d’un tiers de feu.


Bretagne, sr de la Houssinière, par. de Saint-Donatien de Nantes.

Maint., réf. 1669, 0 gén., par les privilèges de la mairie.

D’argent à trois croissants renversés d’azur, comme les précédents, une hermine de sable en abyme.

Guillaume, échevin de Nantes en 1568, se joignit au maire pour s’opposer à la Saint-Barthélemy, et sauva les calvinistes de Nantes en 1572 ; Christophe, auditeur des comptes en 1641.

Les srs de Lombardière et des Marais, déboutés, réformation de 1668.


Bretesche (de la), par. de Maisdon, év. de Nantes.

Seigneurie successivement possédée par les Couppegorge et les La Pouëze, et érigée en marquisat l’an 1657, en faveur de Louis Jousseaume, gouverneur de Poitiers. Voyez Jousseaume.


Bretesche (de la), par. de Missillac, év. de Nantes.

Chef-lieu de la baronnie de la Roche-Bernard. Voyez Boisgelin.


Bretesche (de la), sr dudit lieu, par. de Saint-Grégoire.

Réf. et montres de 1427 à 1513, dite par., év. de Rennes.

D’azur à une tête de lévrier d’argent, accomp. de trois molettes d’or (Arm. de l’Ars.).

Fondu dans Mandard, puis du Bois.


Bretesches (des), sr dudit lieu, par. de Saint-Viaud, — de la Motte, par. de Saint-Cyr-en-Retz, de la Coudraye, par. de Saint-Père-en-Retz, — de la Doulcerie, par. du Clion, — de Maubusson, par. de Saint-Hilaire-de-Chaléons, — des Salles, par. de Couëron.

Réf. 1429 à 1455, par. de Saint-Viaud, le Clion, Saint-Hilaire et Couëron. év. de Nantes.

Jean, l’un des nobles de la baronnie de Retz, prête serment au Duc en 1323 ; Martin, épouse en 1443 Catherine du Chaffault.

Fondu dans Bataille.


Breteuil (de), voy. Tonnelier (le).


Bretineau, sr du Plessix-Gaultrot, par. de Chantenay, — de la Jaunais, par de Saint-Sébastien.

Maint., réf. 1669, par les privilèges de la mairie de Nantes.

D’argent au chêne de sinople, soutenu d’un croissant d’azur et accosté de deux étoiles de gueules.

Louis, greffier de la communauté de Nantes en 1639.