Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/268

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


La branche aînée fondue en 1575 dans la maison de Rieux, d’où la baronnie du Châtel-Trémazan a passé successivement aux Scépeaux, Gondy, Cossè-Brissac, Penancoët de Kerouazle, Crosat, Gontaut-Biron, Gontaut-Lauzun et par acquêt en 1778 aux Rohan-Guéméné.

La branche de Bruillac, seul existante, issue de la branche de Coëtangarz, a fait enregistrer ses titres au conseil souverain de la Martinique en 1732 et a produit un aumônier du Roi en 1746, abbé de Samer-au-Bois, au diocèse de Boulogne et de Belval, au diocèse de Reims, † 1778.

Un de ses membres a été admis aux honneurs de la Cour en 1786.


Chastel (du), sr de la Ville-Guérin, par. de Corseul, — de la Rouvraye, par. d’Évran, — de Frémeur.
Anc. ext., réf. 1669, dix gén., réf. et montres de 1428 à 1513, par. de Corseul, Évran et Saint-Coulomb, év. de Saint-Malo et Dol.
De gueules au château sommé de trois tours et supporté de deux lions, le tout d’or.

Olivier, sr de la Rouvraye en 1375, père 1o d’Olivier marié à Jeanne du Bois-Jean ; 2o d’Olive, mariée en 1399 à Rolland du Breil, sr de Rays.


Chastel, sr de la Rouaudais et de la Touche, par. de Pleurtuit, — de la Villedenais, — des Landelles, par. de Melesse, — de la Bouëxière, — de la Gaudière et de Beaumont, par. de Saint-Juvat, — de la Rifflais, par. de Langrolay.
Anc. ext., réf. 1670, sept gén., réf. et montres de 1447 à 1513, par. de Guenroc, Langrolay et Pleurtuit, év. de Saint-Malo.
De gueules au château d’or ; aliàs : sommé de trois billettes de même (Sceau 1353) ; aliàs : de neuf boulets de canon, six à fleur et trois enfoncés.

Guillaume, ratifie le traité de Guérande en 1381 ; Olivier, épouse vers 1440 Olive Lucas ; trois pages du Roi et de la Reine depuis 1708 ; un chevalier de Malte en 1755 ; un abbé de Rigny au diocèse d’Auxerre en 1754 et de Fontaine Blanche au diocèse de Tours en 1772, aumônier des deux dernières reines de France † à Jerzey en 1799.


Chastel (du), sr de Lannurien et de Penamprat, par. de Plouescat.
Anc. ext., réf. 1669, sept gén., réf. et montres de 1446 à 1534, par. de Plouescat, év. de Léon.
De gueules au château d’argent, accosté à dextre d’une épée de même, garnie d’or, la pointe en haut.

Yves, épouse en 1483 Guillemotte du Bois.


Chastelais (de la), sr dudit lieu, — de Lorière, par. de Nozay.
Ext. réf. 1670, sept gén., par. de Montrelais, év. de Nantes.
D’azur à quatre étoiles d’argent, deux en chef et deux en fasce, et un croissant de même en pointe.

Jusqu’en 1560, cette famille portait le nom de Cheval. Grégoire Cheval, franc-archer, dans la compagnie de Pierre l’Epervier en 1484, épouse Perrctte Priou.


Chastelet (du), sr dudit lieu, év. de Rennes.
D’or à trois bande de gueules ; à la bordure échiquetée d’or et de gueules de deux tires. (Arm. de l’Ars).

Regnault, homme d’armes de l’ordonnance du duc en 1460.