Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/269

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
Chastellier (du), sr de la Ville-Avron et du Breil-Morin, par. de Louvigné-du-Désert.
Réf. de 1448 à 1513, dite par., év. de Rennes.
Palé d'or et de sinople (Sceau 1379).


Chastellier (du), sr dudit lieu, par. de Corps-Nuds, — de la Hautays, par. de Tresbœuf, — du Préauvé, par. de Vern, — de Chateaulogier, par. du Ferré, —. de la Jaroussaye, par. de Janzé.
Anc. ext., chev., réf. 1668, dix gén., réf. de 1427 à 1513, par. de Corps-Nud-les-Trois-Maries, év. de Rennes.
De gueules au dextrochêre mouvant du côté sénestre, tenant une fleur de lys d'argent, accomp. de quatre besants de même, un en chef, deux en flancs et un en pointe, voyez, Guel, La Lande, La Marche et Saint-Brieuc. Devise : Non inferiora secutus.

Georges, épouse vers 1375 Jeanne de la Fontaine ; Pierre, son fils épouse 1o Jacquemine d'Acigné ; 2o Ambroisine de Sévigné ; Olivier, président à mortier en 1591 ; Pierre, capitaine au régiment de la Reine, tué à la bataille d'Hochstedt en 1703.

Famille éteinte.


Chastellier (du), sr dudit lieu, par. d'Éréac, — de Brancien, — de la Ville-Geffroi, par. de Lanrelas, — de la Motte-Olivet, par. de Pleslin.
Réf. et montres de 1427 à 1513, dites par., év. de Saint-Malo.
D'or au chef de sable, chargé d'un lambel d'argent (Sceau 1377).

Guillaume, croisé en 1248 (cab. Courtois), fait en 1239, aux moines de Boquen, une aumône assise en Sévignac.

Fondu en 1480 dans Villeblanche.


Chastellier (du), sr dudit lieu et de la Folletière, par. du Chastellier, — de la Pouardière, par. de Saint-Germain-en-Coglais, — de Combourtillé, par. de ce nom.
Réf. de 1478 à 1513, dites par., év. de Rennes.
D'azur à la fasce d'argent, accomp. de trois fleurs de lys d'or.

Fondu vers 1513 dans Malenoë.


Chastellier (du), sr dudit lieu, par. de Vieux-Viel, — du Petit-Pré et du Plessix- Guéhenneuc, par. de Marcillé, — de la Bouëxière, par. de Feins.
Ext. réf. 1670, six gén., réf. de 1478 à 1513, par. de Vieux-Viel et Marcillé-Raoul, év. de Rennes.
D'argent à l'aigle de sable, becquée et membrée de gueules.

Mathurin fils de Pierre, épouse vers 1500 Georgine du Plessix.

La branche aînée fondue en 1568 dans Bréhand.

On trouve Jean, abbé du Tronchet en 1486, mais nous ne savons à quelle famille du Chastellier il appartenait.


Chastellier (du), sr dudit lieu, — vicomte de Pommerit, par. de ce nom, — de Gournois, par. de Guiscriff, — baron de Marcé, en Anjou, — sr de Lesnen, par. de Saint-Tual, — de Miniac-Morvan, par. de ce nom.
Réf. et montres de 1444 à 1481, dites par., év. de Tréguier, Cornouaille et Dol.