Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/270

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
D’or à neuf (aliàs : sept) quintefeuilles de gueules.

Jean, épouse vers 1430 Marguerite de Mauny ; Vincent épouse en 1465 Madeleine de Villiers du Hommet.

Fondu en 1512 dans du Chastel puis Gouyon-la-Moussaye.


Chat (le), sr de Kersaint, de l’Isle et de la Hignonnaye, par. de Pordic, — de Lizandré, par. de Plouha, — de Sainte-Croix, — du Plessix, — du Bourgneuf, — du Chalonge.
Ext. réf. 1669, six gén., réf. de 1513 à 1535, par. de Pordic, év. de Saint-Brieuc.
De sable au chat effarouché d’argent. Devise : Mauvais chat, mauvais rat.

Jean, prête serment au duc entre les nobles de Goëllo en 1437 ; Jean, notaire-passe de Goêllo en 1457, père de Jacques, marié à Marie Conen.

Le sr de la Lande, fils d’un sénéchal de Dinan, anobli en 1698, portait les mêmes armes.


Chat (le), sr de Saint-Marc-le-Blanc, év. de Rennes, — de Saint-Léger, év. de SaintMalo.
Réf. 1428, par. du Hirel, év. de Dol.
D’hermines à deux fasces accomp. en chef de trois merlettes (Sceau 1242).

Hamon, témoin d’une fondation au prieuré de Combourg en 1080 ; Philippe, jure l’association des nobles de Rennes en 1379.


Chat (le), (orig. d’Anjou), sr de la Chàterie, — de la Touche, — de la Haye-Brissarthe, — de Vernée, — de Tessecourt.
Maint, réf. 1671, 0 gén., ress. de Rennes.
D’azur à trois têtes de chat d’or.

Pierre, fils d’Olivier et de Jeanne Pineau, élu maire d’Angers en 1588 ; trois conseillers au parlement de Bretagne de 1636 à 1732.


Chateaubourg, par. et seigneurie, év. de Rennes, érigée en comté en 1680 en faveur de Charles Deniau, voyez Deniau, puis possédée par les La Celle.


Chateaubriand (de), olim : Chateaubriant (de), baron dudit lieu, — sr de Beaufort, par. de Plerguer, — du Plessix-Bertrand et du Guesclin, par. de Saint-Coulomb, — d’Orenges, par. de Vieux-Vy-sur-Couësnon, — de Candé, de Chalain, du Lyon d’Angers et des Roches-Baritault en Anjou, — de Vioreau, par. de Joué, — de la Guérande, par. d’Hénan-Bihen, — de Bélestre, par. de Pléhérel, — de la Croix, par. de Saint-Armel-des-Boschaux, - comte de * Combourg, par. de ce nom, par acquêt de 1761 ; — sr de la Villeneuve, — du * Val-Guildo, par. de Saint-Potan.
Anc. ext. chev., réf. 1669, quinze gén., et maint. par les commissaires en 1699 ; réf. et montres de 1440 à 1513, par. de Plerguer, Saint-Coulomb et Vieux-Vy, év. de Dol.
Pour armes antiques : de gueules semé de pommes de pin (aliàs : de plumes de paon, ou papelonné) d’or (Sceau 1199) et par concession de saint Louis : de gueules semé de fleurs de lys d’or. Devise : Mon sang teint les bannières de France.
Tome I
30