Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/403

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Salomon, homme d’armes de la retenue de Jean de Penhoôt en t420 pour le recouvrement de la personne du duc, épouse Marie de Kerhoënt ; Prigent, arrière-petit-fils des précédents, épouse vers 1520 Méance, dame du Rusquec, et leurs descendants en ont écarteléles armes.

La branche aînée fondue vers 1635 dans Launay.

Estang (de L’), sr de Kerléan, par. de Ploudalmézeau év. de Léon.

Ecartelé aux 1 et 4 : d’azur au soleil d’or ; aux 2 et 3 ; d’argent au rocher de sable (G. leB.).

Estang (de L’), év. de Léon.

De gueules à deux pals de vair (G. le B.).

Estang-hingant (d1) ou Stanghingant (de), sr dudit lieu et de Restinois, par. de Meslan, — du Merdy et de Keranhoat, par. de Saint-Caradec, — de Montbrun, — de la Grandville, — du Mené et de Sconhel, par. de Caudan, — du Portzguen, — des Touches, — du Souchet.

Anc. ext., réf. 1669, neuf gén., réf. et montres de 1426 à 1536, par. de Meslan, Plœmeur, Lesbin et Saint-Caradec, près Hennebont, év. de Vannes.

De gueules au sautoir d’argent, comme Guillemet.

Richard, petit-fils Alain, vivant en 1480, épouse Marie de Kergourhin.

La branche aînée fondue dans Jèguic ; la branche de Restinois fondue dans des Hayeux.

Estic (l’), voyez Lestic.

Estienne, eu breton Stéphan, sr Kermez et de Kerbridou, par. de Pommerit-Jaudy.

Réf. et montres de 1481 à 1543, dite par., év. de Tréguier.

D’argent au lion d’azur, chargé de trois fasces de sable (G. le B.).

Ce nom est employé dans les réformations et montres de 1481 à 1562, paroisse de Paule, év. de Cornouaille, et l’on trouve aussi Jean. Stéphan, de la paroisse de Réguiny, év. de Vannes, anobli en U5ti.

Estienne, sr de Meslen, par. de Plouzévédé.

Anc. ext., réf. 1670, six gén., réf. et montres de 1441 à 1534, dite par., év. de Léon.

D’azur au chevron d’argent, accomp. de trois coquilles d’or. Guillaume, vivant en 1503, épouse Azénor de Guernisac.

Estienne, srdeKervéguen et de Penanec’h, par de Guimaëc, — de Triévin, par. de Plouëzoe’h, — de Keranrouxet de Launay, par. de Ploujeau, — de Kerhingant, par. de SaintQuay, — de Keralivin, par. du Minihy de Léon, — de Leiagouez, par. de Locquirec, — de Kerviziou, par. de Plestin, — de Cazin, par. de Plouigneau, — de la Vieille-Motte, par. de Tonquédec.

Réf. et montres de 1426 à 1543, par. de Guimaëc, Plouëzoc’h, Ploujean et SaintQuay, év. de Tréguier. D’azur à trois coquilles d’or. Devise : Esto quod esse debes. Jean, secrétaire du duc en U39.