Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/451

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Frogier, sr de Lourme.

Déb. réf., 1668, par. de Lanriec, év. de Cornouaille.

D’azur à deux mondes d’or (Arm. 1696).

Fhogier (orig. d’Anjou), sr de Pontlevoy.

Maint, par arrêts des aides de Paris en 1642 et du pari, de Bretagne en 1742, six gén., et admis aux États de 1760.

D’azur à deux gerbes d’or.

François, juge des traites foraines d’Anjou, marié vers 1630 à Claude Ernoil, dont : Jean-Baptiste, époux en 1661 de Françoise Louvart, père de Jean, lieutenant des vaisseaux du Roi, qui s’établit en Bretagne en 1693, où il épousa Louise le Moine, de la maison de Kerguézangor.

Frollo, sr de Kerlivio, — de Keranguen, — de Kerganet, ress. de Quimper.

D’azur au sautoir alésé d’or, cantonné de quatre macles d’argent, aliàs : d’or h. trois quintefeuilles d’azur (Arm. 1696).

Yvonne, dame de Keranguen, mariée en 1659 à François de Trémie, sr de Keranyzan, portait les premières armes.

Froment, sr de Mouchy-le-Vicomte.

Deb., à l’intendance en 1707.

D’argent à la gerbe de sinople ; au chef de gueules, chargé de trois étoiles d’argent (Arm. 1696).

Fromenteau, par. de Vallet, év. de Nantes, marquisat en 1760, en faveur du sr Barrin, voyez Barrin.

Fromentières (de), (orig. du Maine), sr de Montigny, — du Meslay.

D’argent à deux fasces de gueules (Sceau 1380).

Jean, chevalier, reçoit une montre en 1380 ; Joachim, chevalier de l’ordre en 1604.

Fromont (de), sr de la Hallegrouyère, év. de Saint-Brieuc.

D’azur à trois épis liés d’or, un en pal et deux en sautoir.

Fondu vers 1650 dans la Fruglaye.

Frontault.

Déb. réf. 1668, par. de Glomel, év. de Cornouaille.

Frossay, paroisse et seigneurie, év. de Nantes, érigée en marquisat en 1764, en faveur du sr d’Espineze, voyez Espinoze (d’).

Frost (du), sr dudit lieu, du Hellan et des Chapelles, par. d’Irodouer, — de la Giraudais, par. de Bédée, — du Breil-Samin, par. de Langan, — de la Gesmeraye, par. de Médréac

Anc.