Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 2.djvu/71

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Jubin, sr de Kerouran, de Kernizien et de Kerivilly, par. de Plœmeur, — de Penméné par. de Lesbin-Pontscorff, — du Quillio, — de Kerbihan.

Anc. ext. réf. 1669, neuf gén., réf. el montres de 1426 à 1536, dites par., et par. de Quéven, év. de Vannes.

De gueules à la fasce d'argent, accomp. de trois quintefeuilles de même (aliàs: d'or).

Alain, épouse, vers 1400, Guiltemette Ligouffîn, dont Henry, marié: 1o à Marie Jourdain, 2" à Jeanne de Kermorial.

Jucii (du), baron dudit lieu. sr de Tou!annoat et de Pomnarc'li, par de Plouaré, — de Pratanroux, par. de l'euhars, — du Mur, par. de Saiut-Evarzec, — de Liscuit, par. de Laniscat, — de Trohéir, par. de Kerfeunteun.

Réf. et montres de 142<5 à 1536, dites par., év. de Coruouaille

D'azur au lion d'argent, armé et lampassé de gueules (Sceau 1365). Devise : Bien sûr, et aussi : La non pareille.

Le sire du Juch, à l'ost du duc à Ploërmel en 1294 ; Jean, évêque de Léon, -j- 1369 ; Henri, chambellan du due en 1419, épouse Jeannette le Barbu.

La branche ainéo fondue en 1501 dans du Chas tel, d'où la baronnie du Juch a appartenu ensuite aux Gouyon de la Moussaye, Montbourcher et Franquelot de Coigny.

Juch (du), par. de Leuhan, év. de Cornouaille.

Echiqueté d'argent et de gueules (Arm. de l'Ars.).

Juchault, sr de la Bourderie, par. de Haute-Goulaine, — du Blotereau et du GuéRobert, par. de Doulou, — de TEspiuais, par. du Bignon, — du Perron, — de Lourme, — des * Jamonnières, de Monceaux, de la Moricière, du Chaffault, du Pezle et du Puy-1'ain, par. de Saint-Philbert-de Grand-Lieu, — de la Cour, par. de Pannecé, — de Pouillé, par. de ce nom Ext. réf. I66'J, quatre gén , ress. de Nantes.

D'azur à la fasce d'or, accomp. de trois coquilles d'argent. Devise : Spes mea Deus.

Michel, correcteur des comptes en 1583, marié en 1585, à Marguerite le SerlT ; un auditeur, un président et deux maîtres des comptes de 1614 à 1656; un maire de Nantes en 1642 ; un lieutenant-général en 1843, général en chef des troupes pontificales à Castelfidardo et à Ancêne en 1860, † 1865.

Un membre élevé au titre de baron, avec institution de majorat sur la terre de Clairmont en 1817.

Judes, srde la Herbinais.

Déb. réf. 1668, ress. de Rennes.

D'or à quatre fasces deux d'azur et deux de contre-hermines entremêlées (Arm. 1696).

Jugon, év. de Saint-Brieuc, ville et château des dépendances du comté de Penthièvre. Pour les armes, voyez Penthièvre.

JUHKl.

Réf. et mondes de 1 -123 à 1461),