Page:Potvin - Le tour du Saguenay, historique, légendaire et descriptif, 1920.djvu/112

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
75
le tour du saguenay

Une jolie femme indienne, descendante du peuple basque qui habitait le sud de l’Espagne et dont les voyageurs furent les premiers à atteindre l’Amérique, peu avant, dit-on, Christophe Colomb. Cette jeune femme, la dernière de sa famille, a été mariée en France, par le frère du chef de la tribu des Lenni-Lenape et de ce mariage est née une fille, Atla, qui est la jolie héroïne de la légende.

Parmi les autres personnages du roman, on remarque un vieux chef indien de la tribu des Mistassins à qui les Esquimaux ont coupé la langue et qui a été sauvé par le trappeur Norton ; il est muet.

Au moment où la scène se passe, une grande bataille entre les Lenni-Lenape et les Montagnais se poursuit aux Mamelons pendant l’horreur d’un tremblement de terre et d’une éclipse de soleil. La terreur règne partout. Pendant la bataille et dans l’obscurité, le chef des Lenni-Lenape a, sans le savoir, tué son frère qui, hors de sa connaissance, était revenu de France avec son épouse basque. Au retour, le vaisseau qui portait ces derniers avait fait naufrage au Labrador et ils avaient été secourus par un parti d’Esquimaux qui les avait conduits jusqu’aux Mamelons où ils arrivèrent juste au moment où la bataille faisait fureur. Le frère se battit avec ses sauveurs et fut tué par le chef même qui était son frère ; mais, avant de mourir, il avait sérieusement blessé son assassin.

Voilà que la princesse basque est devenue veuve : quelque temps après, elle donna naissance à Atla qui se trouvait sous le coup de la fatale prophétie. Plus tard la princesse fut sauvée de la mort par le trappeur Norton qui se mit à l’aimer de toute l’ardeur de sa