Page:Potvin - Le tour du Saguenay, historique, légendaire et descriptif, 1920.djvu/13

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


garder, puis apprendre une foule d’événements qui ont eu lieu sur chaque point du parcours, quel charme, quel roman, quelle surprise pour un intellectuel, quoi ! pour le plus borné des promoteurs tout aussi bien. Le récit double et triple le plaisir.

Vous avez fait ce voyage, attendez : si vous voulez voir ces régions pour la « première fois », prenez ce livre — l’autre trajet ne compte pas : c’était un rêve. Ici, vous avez la réalité, intense, à longue vision, se déroulant d’époque en époque à travers trois cents ans et toujours remplie de souvenirs historiques. Vous allongez votre existence en arrière, ce que vous ne ferez jamais en avant. On se procure de la sorte une jouissance inattendue qui n’est pas dans le programme de la vie ordinaire. C’est, pour ainsi dire, un nouveau don du ciel, et, en effet la génération qui nous précédait n’a pas eu cet avantage : elle n’a vu que de ses yeux. Nous allons porter nos regards, ou si vous voulez, nos esprits, autrement loin.

Et, de plus, l’auteur nous conseille de ne plus faire une simple contre-marche. Il ouvre une voie de retour d’un pittoresque comme seul le Canada peut nous en offrir — c’est de rentrer à Québec par les forêts, les lacs, les rivières et les montagnes qui sont