Page:Pradez - La Revanche du Passé, 1900.djvu/39

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


CHAPITRE II


C’était à un entrefilet de journal que Mme Musseau devait ses relations avec Mme Georges. L’annonce laconique était tombée sous ses yeux au moment même où, de sa voix rauque d’asthmatique, M. Musseau venait de lui déclarer la cessation du subside mensuel servi jusque-là à leur neveu André.

Fils unique d’un frère de Mme Musseau, — mort aux Indes après une débâcle financière où son nom avait reçu quelques éclaboussures, — l’orphelin sans ressources était depuis dix ans pour la femme de l’obscur caissier un intérêt capital et absorbant. Il représentait à son foyer, un peu terne, le luxe attrayant de la vie.

Il avait grandi sous le toit de son oncle et