Page:Procès verbaux des séances de la Société littéraire et scientifique de Castres, Année 1, 1857.djvu/11

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
— 11 —

ciété littéraire et scientifique, dont la constitution est renfermée dans les articles suivants :

Article 1er. — Il est créé une Association qui prendra le titre de Société littéraire et scientifique de Castres (Tarn.)

Art. 2. — Son but est de favoriser autour d’elle l’amour de l’étude, et de développer le mouvement intellectuel en s’occupant de travaux relatifs :

1° À la littérature ;
2° À l’histoire et à la philosophie ;
3° À l’archéologie et aux beaux arts ;
4° Aux mathématiques pures et appliquées ;
5° Aux sciences physiques et naturelles.

Art. 3. — Elle se compose de trente membres au plus.

Si ces membres cessent de résider à Castres, ils prennent le titre d’associés et sont remplacés.

Art. 4. — L’élection a lieu à la majorité absolue des membres présents, pourvu qu’il y ait vingt suffrages exprimés.

Art. 5. — Des membres honoraires et correspondants peuvent être nommés dans différentes parties de la France et de l’étranger.

Art. 6. — Un bureau dirige la Société. Il se compose d’un président, d’un vice-président et de deux secrétaires.

Ces membres sont nommés pour un an.

Ils sont rééligibles.

Art. 7. — La Société se réunit au moins deux fois par mois.

Art. 8. — Il y a tous les ans une séance solennelle et publique.

Art. 9. — Dans cette séance, la Société distribue des prix pour des travaux sur des questions posées ou des sujets indiqués par elle.

Elle récompense aussi les auteurs d’ouvrages utiles publiés dans le département.