Page:Procès verbaux des séances de la Société littéraire et scientifique de Castres, Année 1, 1857.djvu/63

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
— 63 —

Séance du 3 Avril 1857.


Présidence de M. A. COMBES.


M. le sous-préfet de Castres écrit à la Société, qu’en réponse à la demande qu’elle a adressée à M. le ministre de l’instruction publique, Son Excellence fait connaître, à la date du 13 mars, qu’Elle est disposée à seconder les intentions des fondateurs ; mais Elle désirerait qu’il fût inscrit dans les statuts, que l’inspecteur d’académie, en résidence à Albi est, de droit, membre de la Société. Ce fonctionnaire représenterait, dans le sein de la compagnie, l’autorité du ministre de l’instruction publique.

La Société décide, à l’unanimité, qu’une addition sera faite à l’article 11 du règlement général. Cet article sera désormais ainsi conçu :

« MM. le sous-préfet de l’arrondissement, le président du tribunal de première instance, le maire de Castres et l’inspecteur d’Académie, en résidence à Albi, sont, de droit, membres de la Société. »


M. V. Canet lit la première partie d’un travail sur la traduction en vers, par M. le comte Gabriel de Nattes, des œuvres lyriques d’Horace.

Les traductions sont des œuvres importantes, mais difficiles. Il ne suffit pas, en effet, de donner une idée d’un livre, et de