Page:Procès verbaux des séances de la Société littéraire et scientifique de Castres, Année 2, 1858.djvu/71

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
— 71 —

La Société charge le bureau de faire parvenir à M. Batiffol ses remerciements pour l’hommage qu’elle a reçu, et ses félicitations pour la manière dont il a compris et exécuté un travail qui lui semble, dès maintenant, appelé à rendre aux études d’importants services.


Séance du 5 février 1858.


Présidence de M. A. COMBES.


M. A. CHEVALIER adresse à la Société diverses brochure sur des questions de chimie médicale ou d’alimentation. L’examen est renvoyé à MM. Bénazech, Bru et Parayre.

La Société a reçu une publication intitulée : La santé universelle.

M. le Président donne lecture de plusieurs pièces de vers français et patois, adressées par MM. A. Plazolles, Hugues et Jean Huc. La Société décide qu’il en sera fait mention au procès-verbal.

MM. Daste, juge au Tribunal de première instance, Chauffard, substitut du Procureur impérial, Sourrieu, principal du collége, et Contié professeur, sont nommés membres ordinaires de la Société.

BÉNAZECH, docteur en médecine, fait un rapport sur un cas d’empoisonnement par l’alcool.

Les auteurs d’ouvrages de toxicologie et de médecine légale n’ont point décrit l’empoisonnement produit sur