Page:Projet de Constitution de Condorcet PDF 1 -1DM.pdf/44

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


\ Q . a ( ez ) ilïneonvénienr de donner à ceux qui votent les premiers, une 1`orr¤

  • d‘inBueuce fur la voix de ceux qui les !i~ir·cnr, fufiiroîr pour

Efliîrc rejertsr ce mode dïlixe. ll liappoâ: de plus une alzemlslée permanente pendant route la durée Je la vorazinn, ce qui leroi: Éxxnïfcr aux citoyens une gêne iuurile. ais le ikruxin émir ¤‘elr pas néeelllirenicnr lhuxin ûcrez , le mm de chaque citoyen peut être nzuclré A En \·•.eu écrit, Se Yon peur lire ers noms en formant le llfpuuillemrnr des Ihurius· Nous propofous que le frrurin loir accompagné du nom des votaus, dans le vrru qui Gm Er llrrmer L1 lille des candidats. ll nous a paru qu`il n'y avoir aucun inconvénient à ce que tlxzneuo répondit Je serre punie de (on rlroix 5 l'opiniun publique. Mais nous avons penfé en mêmcaemps que l’0n ne devoir poinr connaitre lesiuoms cles vmans dans le lerurin d°ële€lion. Dans le premier , qui ell une lim; le indication, il ne peur êrre dangereux pour la drole publique, que les vorans plarenr uxlques noms d'aprês des zoulidëraxions perfoxunellew. En ne litkrvzles noms qu‘aprL·s que l`elc£li0n ell terminée, elle n`cfl point inllucncée par les mur- mures , les figues de dé('¤pprob.¤ziou que cereaius noms peuvent exelrcr, 8: la ublicixé de ce premier vœu , peu: êrre urile aux ruœurs nationales, (aus nuire A la rranquilliré des individus , lhus elonner trop de pouvoir ix lîmrigue. _ [Tailleurs, un vœu de prélenurivn rcnl`erm:·ut l’r·piui¤n des eizoyens Fur les meilleurs choix â faire, il peur êrre bon `que celle des îxommcs qui ont mérîre la confiance ne relie pas i¤eon·· V 'nue; il peut êzre uxile que ceux ui nc eonnoiüimr pas allez par îeux—mêrrres les hommes digues des places , pnillcnr li: diriger d’après le jugemenr avoué de publie de eiroycns don: ils rel`- peéïent la probizé R les lumières : le e`eR une ruilim de plus pour préférer lc fcrmin écrie 8: agee au vote â voix lmure , ; . 'daus lequel chaque eiroyen ne connai: le vœu que des membres g de la même ailîmblëe. ‘ ' 4 _Le fecoud vœu au contraire ell un vœu de préférence, & g par eme raifon fcule, il efi bon de lc fnuilrnize a route efpèee ï d‘ir1ilue¤¢e, de le rendre indépenrlanr Ec de l'r•piuion publîrîuc, , Bc des engalgemens qu'on a pu prendre par Foiblelle , de aire en Torre quil loi: Yexprellion la plus libre de la volonté de ceux _ · qui le Formenn E La iimpliciré des formes d‘éle&ion z permis de les renouveler . fréquemmenr, , . lfnrîliré de eonfervcr les mêmes principes nïadminîflraricn, , de (uîvre avec conllruxce les melizres une fair adoptées , doi: céder . au danger d’ul`er la confiance des citoyens; 8; dans une naricn