Page:Projet de Constitution de Condorcet PDF 1 -1DM.pdf/45

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


(oi ) vraimen: libre , ¢’ell dans les principes même du peuple qu'il faut chercher la baf: de ecru: conlluncc li néceillairc. Et quels ` four les printipcs du peuple français? e‘eli |'aI¤0ur de la liberté, commun à toutes les nations que Feûlavagc rr': pas avlliet · N Tamour de l'é alité , qui Ibrme cn quelque Forte Ton caraélëtc particulier: c'cÉ le terpeél pour les droits des lrommts , conl`acr·€s dans une déclaration ou lc citoyen apprend En connoîrrc ce u‘il xt droit d’attendte de tous, ec que tous ont droit diriger deiiuî z or , ces principes bien connus , bien développés , lixlrrfcnt pour donner ai toutes les`lois, ai tous les arles d’:vlmini|`lration,cette confiance qn'on attendroit en vain de la longue durée de quelques fonélions. En établillhnr ce rellouvellement fréquent , nous avons cru ne devoir mettre aucune borne à la réégibilirê. Ces limites pc·uv¢—ic:·t être utiles lorfque les elmix étoient eonlils Et des (impr élesioï raux ; mais , des qn'ils lc Font aux eitovcns euxmtêmes . une liberté illimitée ell linon une conféqucnce de la lbuverairseré na- tionale, du moins un hommage que la loi rloit rendre ir la mu- icllé du peuple , une marque dc confiance dont (on courage pour la dëïenfe de la liberté l’a tcndu digue 2 des précautions jalnulës lëroicrtt un outrage à (on zèle pour lc maintien de (Bs droits. Ccrrc réégibilité cli d'ailleurs utile pour contre-balancer les inmrwéniens vl’une grande mobilité dans les places : ses deux inllitutions pczroiffcnt liées •:ntr‘elles Bc ne devoir être jamais fe- parëes. le renouvellement par moitié du eonlëil exécutif Bt ïlcs direc- toire; de départemcus, Gt Yobligazion qui leur ell impoféc de prendre en corps routes leurs dêciûons , eorrigc encore les dan- gers de cette mobilité li nticellaire, puilipfil (croit dangereux que la durée des places excédât celle dc la crmûancc, leul pou; voir réel dans les Crmilitntions vraiment libres : Bt c‘t·li pour avoir cherché a cn établit dautres, que tant dc Corzliirutiorzs, malïî leurs Formes républicaines, n'ont offert qtfune apparence de li né 1, Bt` ¤'ont jamais pu obtenir qtfunc exilienee orageulî X paflhgère. _ Dans les relations extérieures aucune négociation, ne peut être ‘ même commencée _, aucune convention même préliminaire ne peut être ptovifoirement exécutée que par la volonté erpreilc de |'Al`- femblée nationale, allujëtie ('eultmeut à recevoir du conl`eil· · exécutif la rsonnoillancc oûciclle des faits qu’il peut l`eul lui dou- ner. Ainli , ce ¢on(`eil ne pourra employer lon pouvoir è Ycxtërîcur T pour franchir les bornes étroites où celui qu’il exerce dans l'iu· dricur ell relïerré , 5: nous avons tripote évité_ce danger auquel ’ L