Page:Projet de Constitution de Condorcet PDF 1 -1DM.pdf/50

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


( ol ) La lbuvcraineaé du pcqplc, l‘ég.ali:é encre les hommes, l'uni¤! de la République x se s ont les principes qui, toujours préllzrs ` à nom: prnlëe, `nous ont guidés dans le choix des combinai- fons que nous avons adoprées; 8: nous avons cru que la Conlï iiwxion la meilleure un cile·memc, la plus conforme à l'cfprir o(lucl de la narisn , (smic celle ou ces principes feront le plus lefpeüës. Français, nous vous devons la vérixé cmiêre. Vaîncmem une Cuulliruxion lîmple & bien combinée , aeccpréc par vous, allu- Itrolt vos droixs : vous ne eonnoirrcz oi la paix ni le lœoulirur, oi même la Iihcné , ll la Fonmillîon à ces luis que le peuple l`¤ En dounles , Well our chaque duo en lc premier de fer de- voirs; B ce rcfpcêl: Fcrqpuleux pour la loi , ui eamëlénifc les uplcs libres, ne s'éœn pas à celles mêmes llont lîntérêr pu- tlic ferai: follicirer la ré orme 5 li, char és de clioilir les dé— noâraires de tonnes les aurorirés, vous cëàz aux murmures de calomnie, au lieu d’éeo¤xcr la voix dc la renommée; 6 une ellûanec injuûc condamne les vertus B: les ralens 5 la rezraixc 6: an lîlenee; li vous croyez les accufuteuxs , au lien de juge: les accufaziousg li vous préférez la médiocrité qzflpargne l'cm-ie au mérire qu‘clle fc plaîr à pcrlécurerg li vous juger. les hommes d'apxès des ûmimens qu‘il ell il facile de feindrc, & non d'a· près une conduire qu'il el! dillicile dc (ourenlr; fi enfin, paf une coupable indiürcoee, les eizoyens rfcxerccnt pas avec mn- qnillixé , avec zèle, avec dignine, les fonêions impomnrcs que la loi leur a réfervées. Oui (eroienr le liberté 8: Ngaliré, li la oi qui règle les droits communs à xous, ¤‘éroi: épalcmene rel'pee· née? ac q¤‘elle paix, quel bonheur, pourrai: e pérer un peuple don: Pimpmdcnee Br. Fineurie abandoxmeroîcn: fcsinzérêrs à es hommes incapables on corrompus? Quel nes défauts au contraire · ue renferme une Cnniliwtiou , li elle og: des moyens de la ré- Zxmer â un people ami des lois, à des ciroycns occqpés des in- mérêxs , dociles à la voix de la raifon , bîenxôr ees dé urs feront réparée, avan: même qu‘i|s`E:\yen¢ pu nuire. Ainlî , la narurc qui a voulu que elsa ue peuple r l'arl:•irre de (es lois, l’a rendu éga- lement l`2\\·bitre ge fa profpériré Sc de Fon bonheur.

I`x<01t·r ox Dic1..sxurrx0N