Page:Prosper Guéranger - L'année liturgique - 1858 - Tome 1.djvu/61

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
27
Liturgique


CHAPITRE IV


Prières du matin et du soir
au temps de l'avent


Au temps de l’Avent, le chrétien, dès son réveil, s'unira à la sainte Église qui, dans l’Office des Matines, vient de faire entendre ces paroles solennelles par la bouche des serviteurs et servantes de Dieu, dont les chants ont interrompu le silence de la nuit par la divine Psalmodie.

Le Roi qui doit venir, le Seigneur ; venez, adorons-le !
Regem venturum Dominum, venite, adoremus !

Il adorera profondément ce souverain Roi dont la venue est proche, et il accomplira sous cette impression les premiers actes intérieurs et extérieurs de religion qui doivent ouvrir sa journée. Le moment étant venu de faire la Prière du Matin, il pourra puiser en cette manière, dans les prières de l’Église elle-même, la forme de ses sentiments.

D’abord, la louange et l’adoration à la très-sainte Trinité :

℣. Bénissons Dieu, le Père, le Fils et le Saint-Esprit :
℣. Benedicamus Patrem et Filium, cum Sancto Spiritu :


℟. Louons le et exaltons-le dans tous les siècles.
℟. Laudemus et super exaltemus eum in sæcula.


℣. Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit
℣. Gloria Patri et Filio et Spiritui Sancto ;