Page:Prosper Guéranger - L'année liturgique - 1858 - Tome 1.djvu/63

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
29
Liturgique


délivrez-nous du mal. Ainsi soit-il !
Sed libera nos a malo. Amen.


On adressera ensuite la Salutation de l’Ange à Marie qui, dans ces saints jours, est véritablement pleine de grâce, possédant dans ses chastes entrailles celui qui est l’auteur de toute grâce. Le Seigneur, fruit de son sein, est avec elle ; et déjà on peut lui donner le titre sublime et incommunicable de Mère de Dieu.


LA SALUTATION ANGÉLIQUE.

Je vous salue, Marie, pleine de grâce ; le Seigneur est avec vous ; vous êtes bénie entre toutes les femmes, et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Ave Maria gratia plena : Dominus tecum : benedicta tu in mulieribus, et benedictus fructus ventris tui, Jesus.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort. Ainsi soit-il.
Sancta Maria, Mater Dei, ora pro nobis peccatoribus, nunc et in hora mortis nostræ. Amen.


Il faut ensuite réciter le Symbole de la Foi, en prononçant avec une attention particulière ces paroles : Qui a été conçu du Saint-Esprit, adorant le Sauveur encore caché au sein de Marie.


LE SYMBOLE DES APÔTRES.

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre. Et en Jésus-Christ, son Fils unique, notre Seigneur, qui a été conçu du Saint-Esprit, est né de la Vierge Marie, a souffert sous Ponce-Pilate, a été crucifié, est mort et a été enseveli ; est descendu aux enfers, le troisième jour est ressuscité des morts, est monté aux cieux et est assis à la droite de Dieu,
Credo in Deum, Patrem omnipotentem, creatorem cœli et terræ. Et in Jesum Christum Filium ejus unicum, Dominum nostrum : qui conceptus est de Spiritu Sancto, natus ex Maria Virgine, passus sub Pontio Pilato, crucifixus, mortuus, et sepultus : descendit ad inferos, tertia die resurrexit a mortuis : ascendit