Page:Régnier - 1914-1916, poésies, 1918.djvu/64

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
58
1914-1916


Rien n’a changé. Ah ! la guerre !
À la fin, on les aura !
France, Russie, Angleterre…
Mais, quand il se lèvera

De la chaise où le crin pique,
La pipe aux dents, bien d’aplomb,
Sonnera, bruit héroïque,
Le bois neuf de son pilon.

Et, vraiment, vous pourrez croire
Entendre — saluez bas —
Le pas même de la Gloire
Qui marche avec nos soldats.


22 mars 1915.