Page:Régnier - 1914-1916, poésies, 1918.djvu/67

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
61
1915


Les voix résonneront plus mâles et plus fières
Parce que nous verrons briller au fond des yeux
L’héroïque regard qui palpite aux paupières
Des régénérateurs et des victorieux ;

Dans l’air pur et léger où vole l’espérance
Un lumineux rayon rendra l’azur plus beau,
Et d’un éclat plus vif, les trois couleurs de France
Feront frémir d’orgueil la hampe du drapeau,

Tandis que, dans l’écho, de mémoire en mémoire,
Sublime souvenir de l’exploit sans pareil,
Vibrera longuement une rumeur de gloire
Au fond d’une splendeur de pourpre et de soleil !