Page:R.-H.-J. Cambresier - Dictionnaire walon-françois, 1787.djvu/163

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
RN-RO
157

tre une carte d’une autre couleur que celle qu’on joue, quoique l’on en ait, on joue pique & vous jouez trefle, vous renoncez.

Il ſignifie auſſi, manquer de quelque couleur, il renonce à pique, c’eſt-à-dire, il n’a point de pique.

R’nouflé renifler, v. n. Retirer en reſpirant un peu fort, l’humeur qui remplit les narines, ne reniflez pas, il renifle toujours.

R’nouki renouer, v. a. Nouer une choſe dénouée, renouer un ruban.

Robe d’Egliſe alumelle, ſ. f. Soutane ſans manche.

Rodingotte redingote, ſ. f. Mot tiré de l’Anglois, eſpece de caſque plus longue & plus large qu’un juſtaucorps, & dont on ſe ſert dans les temps de gelée, de pluie, & ſur-tout à cheval.

Rogeâte rougeâtre, adj. de t. g. Qui tire ſur le rouge, la lune étoit rougeâtre.

Rouſſâtre, adj. de t. g. Qui tire ſur le roux, ce grap eſt rouſſâtre, poil rouſſâtre.

Roge-faſſe rouge-gorge, ſ. m. Petit oiſeau qui a la gorge rouge.

Rogeur rougeur, rouſſeur, ſ. f. Ils ſe diſent de certaines taches rouges qui viennent principalement au viſage & ſur les mains, il lui eſt venu des rougeurs au front, avoir des taches de rouſſeur.

Roïe raie, ſ. f. Trait tiré de long avec une plume, un crayon, un pinceau, une pointe de couteau, &c. tirer, faire une raie ſur une muraille, ſur une feuille de papier, effacez cette ligne, tirez une raie deſſus.

Raie ſe dit auſſi de toutes les lignes, ſoit naturelles, comme celles qui ſe trouvent ſur la peau de quelque animaux, ſur les marbres, &c. ſoit artificielles, comme celles qu’on fait ſur des étoffes, le cheval a une raie noire ſur le dos, marbre marqué de raies noires, étoffes à grandes raies, à petites raies.

Il ſignifie auſſi l’entre-deux des ſillons, en ce pays-là les laboureurs font les raies fort creuſes.

Rôïetai roitelet, ſ. m. Fort petit oiſeau, qui niche dans les murailles, dans les buiſſons, qui eſt preſque toujours en mouvement.

Roitelet ſignifie auſſi un petit Roi.

Rôk rauque, adj. de t. g. Il ne ſe dit guere que du ſon de la voix & ſignifie, rude, âpre, une voix rauque, il a quelque choſe de rauque dans la voix.

Enroué participe du verbe enrouer, qui a la voix moins libre, moins nette qu’à l’ordinaire, un homme enroué, avoir la voix enrouée.

Rôkai enrouement, ſ. m. Incommodité de celui qui eſt enroué, avoir un grand enrouement.

Râle, ſ. m. Action de râler & le bruit qu’on fait en râlant, le râle de la mort.

On dit auſſi, le râlement de la mort.

Rôkî râler, v. n. Rendre en reſpirant un ſon enroué, cauſé par la difficulté de la reſpiration, râler en dormant, il ſe dit proprement des agoniſants, il eſt très-mal, ſa poitrine s’emplit, il commence à râler, on l’entend râler de l’antichambre.

Ronfler, v. n. Faire un certain bruit de la gorge & des narines en reſpirant pendant le ſommeil, cet homme-là ne fait que ronfler toute la nuit.

Caracouler, v. n. Crier, en parlant du pigeon, le mâle caracoule, & la colombe roucoule.

Rôlai rouleau, ſ. m. Gros bâton rond ſervant à divers uſages, un rouleau de pâtiſſier pour étendre la pâte.

On appelle auſſi rouleaux, certaines pieces de bois rondes, ſur leſquelles on fait rouler les far-