Page:Rabelais marty-laveaux 02.djvu/67

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
23
chapitre xi.


que iectez troys des dez sus ceste table. Au nombre des poinctz advenens nous prendrons les vers du feuillet que aurez ouvert. Avez vous icy dez en bourse ? Pleine gibessiere, respondit Panurge. C’est le verd du Diable, comme expose Merl. Coccaius, libro secundo de patria Diabolorum. Le Diable me prendroit sans verd, s’il me rencontroit sans dez. Les dez feurent tirez & iectez, & tomberent es poinctz de cinq, six, cinq. Ce sont, dist Panurge, seze. Prenons les vers seziemes du feueillet. Le nombre me plaist. & croy que nos rencontres seront heureuses. Ie me donne à travers tous les Diables, comme un coup de boulle à travers un ieu de quilles, ou comme un coup de canon à travers un bataillon de gens de pied : guare Diables qui vouldra, en cas que autant de foys ie ne belute ma femme future la première nuyct de mes nopces. Ie ne en fays doubte, respondit Pantagruel, ia besoing n’estoit en faire si horrificque devotion. La première foys sera une faulte, & vauldra quinze : au desiucher vous l’amenderez : par ce moyen seront seze. Et ainsi (dict Panurge) l’entendez ? Oncques ne feut faict solœcisme par le vaillant champion, qui pour moy faict sentinelle au bas ventre. Me avez vous trouvé en la confrerie des faultiers ? Iamais, iamais, au grand fin iamais. Ie le fays en pere & en beat pere sans faulte. I’en demande aux ioueurs.

Ces parolles achevées feurent aportez les œuvres de Virgile. Avant les ouvrir, Panurge dist à Pantagruel. Le cœur me bat dedans le corps comme une mitaine. Touchez un peu mon pouls en ceste artère du bras guausche. A la frequence & elevation vous diriez qu’on me pelaude en tentative de Sorbonne. Seriez vous poinct d’advis, avant proceder oultre,