Page:Rabelais marty-laveaux 04.djvu/16

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


8 COMMENTAIRE.

« Il exifte auffî près du bourg de Toury (Loiret), fur la grande route de Paris à Orléans, un dolmen, dont l’origine eft femblable à celle du gravier. Le géant s’y débarraffa, en paflant, d’un petit caillou qu’il retira de fon foulier, & ce caillou eft l’énorme pierre qui a pris le nom de Pierre de Gargantua.

« Les Francs-Comtois racontent qu’en fe défaltérant dans les rivières du Doubs & de la Drouvenne, Gar- gantua les mettait à fec : c’eft à lui qu’on attribue l’origine de la Pierre qui vire^ près de Poligny.

« D’après une tradition répandue dans le pays des Grifons, Gargantua a été vu à Hanz, dans l’attitude du colofle de Rhodes, debout fur deux roches, & fe penchant pour boire d’un trait la rivière qui coule à leur bafe.

« Il s’eft trouvé dans la même pofition près de Beau- gency, & l’on prétend qu’il pofait jadis l’un de fes pieds fur la Pierre tournante & l’autre sur la Pierre d’Ourcièrej qui en eft diftante d’environ trois lieues.

« Suivant quelques hiftoires locales, le Tombeau de Gargantua exifte près de la grotte de Miremont (Dor- dogne), entre Sarlat & Périgueux. C’eft une grofle pierre que les habitants confidèrcnt comme recouvrant les rcftes du géant. Il y a auffi une Tuombo del geantj à Saint-Circq, près de Cauflade (Tarn-et-Garonne). Le dolmen qui porte ce nom paraît avoir eu des dimen- fions colofTales ; il a été brifé & fouillé, & l’on a trouvé fous fes fragments des oflements humains ».

Nous avons retranché de cette énumération ce qui concerne la Seine-Inférieure, préférant avoir recours, pour ce département, au Répertoire archéologique, fi intéreffant&fi complet, publié récemment par M. Tabbé Cochet^. Nous en extrayons les articles fuivants :

Saint- Pierre- de -Varengeville, arrondiffement de Rouen :

I. Répertoire archéologique du déparlement de la Seine-Inférieure.— V^ris, Imprimerie nationale, 1872, 111-4°.