Page:Rabelais marty-laveaux 04.djvu/308

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


300

COMMENTAIRE.

h. i-^ : Antiphanes. Plutarque, Sur les progrès dans la vertu. 15.

Page 466, I. 2 : Mof^ de gueule. Brocards, réponses vives du genre de celles de la Dorine de Molière « forte en gueule, » comme chacun sait, ce qui irritait tant madame Femelle. Les mots gelés étant, comme on va le voir, de diverses couleurs, les expressions « motz de gueule… motz d’orez, « sont employées dans ce cha- pitre par allusion à la langue du blason. La couleur de gueules est le rouge.

L. 20 : Le peuple voyait les voix. « Omnis populus videbat vocem. » {Exode, xx, 18)

Page 467, 1. 22 : C’ejîoit la. guorge couppee. « Des paroles sanglantes sont des paroles qui mènent à se couper la gorge. C’est pourquoi le lieu d’oii elles étaient parties et où elles retournaient « c’efioit la guorge couppée. » (Burgaud des Marets)

L. 25 : Ticque. torche, lori< ; ne. Ces mots figurent dans la chanson de La défaite des Suis : ses. Voyez ci-dessus p. 115, note sur la 1. 19 de la p. 72. Éloi Johanneau en a conclu qu’il s’agit dans ce chapitre et dans les sui- vants de la bataille de Marignan. Il croit en voir une preuve de plus dans le nom des Nephelibates (mcirch.a.nt dans les nuages) qui, suivant lui, désigne évidemment les Suisses.

Page 468, 1. 12 : Vendent à fon mot.

PATHELIN, fcul.

En dea, il ne m’a pas vendu A mon mot, s’a efté au fien ; Mais il fera payé au mien.

{La Farce de Pathelin, p. 2j)

Page 469, 1. i : Meffere Gafter. La Fontaine a emprunté ce nom à Rabelais :

Je devois par la Royauté Avoir commencé mon Ouvrage,