Page:Rabelais marty-laveaux 04.djvu/327

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


V<= LIVRE, T. III, P. 23--50. 319

gros revenus qu’ils touchent et de la vie délicate qu’ils mènent. Ils sont dits muets, parce que, comme il est remarqué plus loin, ils ne chantent iamais. mais sont seulement tenus à dire le bréviaire.

L. t6 : Non à tous d’vne couleur. Il s’agit de la croix, blanche dans l’ordre de Malte, verte dans l’ordre de Saint-Lazare, rouge dans l’ordre de Saint- Jacques de l’Epée et dans quelques autres, bleue dans l’ordre de Saint-Antoine.

Page 24, 1. 15 : Q_ui mal y ^enfera. L’ordre de hi Jarretière.

L. 17 : Le trophée d\n calomniateur. De la victoire remportée sur un calomniateur, sur le diable, c’est-A- dire l’ordre de Saint-Michel, où il est représenté ter- rassant le démon.

L. 18 : Vne peau de bellier. L’ordre de la Toison d’or.

L. 26 : Les thermes des cardingaux. Voyez Alisson, Voyage en Italie ^ lettre 26.

Page 27, 1. 7 : Camerime. Ms. : camarine. Voyez Camarine ù la Table des noms.

Page 28, 1. dernière : Qu’il m’auint ainfî.

i( Ceci eft pris de cette tameufe Epigramme du jeune Brodeau :

Mes beaux pères religieux. Vous difnez pour vn grammerci : O gens iieureux ! O demi dieux ! Pleuft à Dieu que ie feiffe ainli ! n

(Le Ducliat)

Page 30, 1. 16 : S’il vou^ plaijî. Le ms. ajoute : « Beuuons, de grâce : vous n’en cracherés tantoft que myeulx. »

L. 17 : Non ^elus, fed charitas. « Ce n’est point du zèle, mais de la charité ». Le ms. porte : « non cibus charitas^ » qu’on pourrait expliquer par : « la charité n’est pas une nourriture. »

L. 28 : D’vn gentilhomme au. Ms. : du Seigneur ou.

L. 31 : ^ l’ombre. Ms. ; à l’orce.CfcAt le commence-