Page:Rabelais marty-laveaux 04.djvu/351

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


V » LIVRE, T. III, P. 160-162. 343

Pline d’où ceci a été tiré. Il est beaucoup plus intel- ligible que la traduction : « Polycletus… fecit et quem canona artifices vocant, lineamenta artis exeopetentes, velut a lege quadam : solusque hominum artem ipse fecisse artis opère judicatur. »

Li 21 et p. 161, 1, 4 : Croppe. Ms. : Coppe^ dans le premier passage ; Couppe, dans le second.

Page 161,1.5 •.EUichles… lachrimale. Ms. -.Elleuees, de figures turbines, lachrymées toutes vnif ormes, entotalle parfeclion.

L. 8 : Grandes. Ainsi dans le ms. — 1564 : Grauee.

L. 14 : Ne plus croljfant… l’efclair. Ms. : Et coruf- canc n’eft le feu, le foleil, ne Vefclair que.

L. 22 : Et clair midy. Ms. : En clair midy, tellement que entre iuftes ejlimations iugé facillement feroit plus ejîre, en cejîe Fontaine & Lampe cy deffus defcripte, de richejfes & fingularitei que n’en contiennent Afye, Aphricque & Europe enfenble.

L. 27 : Cent fois Sexjîerces. Ainsi dans les imprimés et dans le manuscrit. Il faudrait cent fois cent mille pour traduire centies H-S, c’est-à-dire dix millions de sesterces, évaluation de Pline, dans le passage (ix, 35) où il parle de cette célèbre perle.

L. 28 : Pompeie Plautine. Il faut lire, comme dans le manuscrit, LoUie Pauline, comme on le voit par le texte de Pline, à la suite du passage indiqué plus haut.

L. dernière : Le coulement. Ms. : Vefcoullement.

Page 162, 1. i : Canah. Ms. : Canaulx.

L. i : De marguerites…. trois. Ms. : De murhine, confine’^ en Vacuité des troys.

L. 13 : En rejîoit-il. Ms. : Reftoient-ils.

L. 21 : Excolee. Ms. : Efcoulee.

L. 21 : Vne. Ms. : En.

L. 22 : Que elle. Ms. : Que oyés.

L. 22 : De vojîre monde. Dans le manuscrit c’est ici seulement qu’on trouve le titre de la page i^j,oh. on lit beuueurs au lieu de beuuans. Le chapitre commence ainsi ; Puis commenda ejlre hanaps tajfes iîf goubekt^