Page:Rabelais marty-laveaux 04.djvu/398

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


390

COMMENTAIRE.

Page 341, 1. 9 : Per Cameram. « Par la Chambre pontificale. »

L. 10 : In foro contenfwfo. « Dans une cour conten- tieuse. »

L. 12 : Qua… veniunt. « Les affaires qui sont réglées par contredits passent en chose jugée, mais celles qui le sont par la chambre peuvent être attaquées et vien- nent en jugement. « 

L. 15 : Sub plumbo. « Sous plomb. «  Page 343, 1. 5 : Sur les vingt trois heures. Vers cinq heures du soir, puisque six heures du soir est le point de départ de cette façon de compter.

L. 28 : Non… vicloria.. « La victoire n’a pas cou- tume d’être exempte de sang. »

Page 344, 1. 15 : Eo pra-textu. « Par ce prétexte. » Page 346,1. 3 : Seminarium futurl belli. « Semence de guerre future. »

L. 23 : De euerfione Europce. « Du bouleversement de l’Europe. »

L. 27 : Mobile… vulgus. « Le vulgaire mobile change toujours avec le prince. »

Page 347, 1. 10 : Ce xxx" iour de Décembre. Le ma- nuscrit ne donne pas ici le millésime, mais il ne sau- rait être un instant douteux. Rabelais vient d’annoncer plus haut l’envoi d’un « almanach pour l’an qui vient 1536. » On trouvera à la page suivante la bulle, en date du XVII janvier 1536, qu’il n’avait plus qu’à « lever ; » enfin, dans la lettre du 28 janvier 1536, il parle de sa lettre « du xxx" de décembre. » Comment douter après cela qu’il s’agisse du 30 décembre 1535.^… Néanmoins les frères de Saintc-.’NLirthc et, après eux, tous les éditeurs ont adopté la date du 30 décembre 1536, et quelques-uns d’entre eux ont même proposé de lire plus haut « l’an qui vient MDXXXVII, » (voy. Burgaud des Marets, 2« éd., t. 11, p. 585, note 3) ce qui ne ferait qu’augmenter la confusion.

Page 348 : Dileclo filio Rabelais… Paulus PP. Iff. Nous donnons ce texte d’après Antoine Le Roy, qui