Page:Rabelais marty-laveaux 04.djvu/74

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


66 COAIMENTAIRE.

ci-dessus page 17, et, pour la Généalogie, t. i, p. 219.

L. 14 : PUton in Phileho & Gorgia. Édit. de 1537 etDolet : Gorgialt. Édition de Juste : Gorgias. Socrate dit dans Philèbe : « C’est, à mou avis, une bonne maxime que celle qui ordonne de revenir jusqu’à deux et trois fois sur ce qui est bieii dit ; » et dans Gorgias : « Il est beau, dit-on, de dire et de consi- dérer jusqu’à deux et trois fois les belles choses. »

L. 15 : Flacce. Allusion à ce vers d’Horace :

Hœc placuit semc] ; lifcc decies repetita placebit.

{Ars poelica, v. 3135).

Page 10, 1. 5 : Attendu Vadmirahle tranfport des règnes &" empires :

Des AJfyriens es Medcs. Des Aiedes es Perfes, Des Perfes es Macedones.

Racine fait dire à Petit Jean :

Quand je voy les Ertats des Babiboniens Transférés des Serpans, aux Nacedoniens.

(Les Plaideurs, act. m, se. m. Petite Biblio- Ihèquc littéraire, Lemerrc, t. ii ; p. 66)

L. 24 : Retournant à no^ moutons. Dans le chapitre de ses Recherches intitulé ; De quelques Adages &" mots que nos anceftres tirèrent de la Farce de Patelin (liv. viil, chap. Lix, édit de 1621, p. 683), Pasquicr s’exprime ainsi : « Quand il aduicnt qu’en commun deuis quelqu’vn cxtrauague de l’on premier propos, celuy qui le veut remettre fur fes premières brizées, luy dit. Rcucne^ à vos moutons^ dont a vfé à mefme effeft Rabelais en fon premier Hure de Gargantua. « 

Voici le passage de la Fzrce de Maiftre Pierre Pathe- lin (Édit. Geoflroy-Chateau, p. 81, act. m, se. vi) auquel cette locution se rapporte :