Page:Rabelais marty-laveaux 05.djvu/125

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


AVOIR AVOL ER

6f

de ioye, & me dift : En ay-ie ? » III, 67 et IV, 327. — Ou trouve ha pour a en souvenir du latin habere : « Qui ha fi parle. » II, 500 et IV, 306.

Avoir à, suivi d’un verbe à l’infinitif. «… qu’eft ce que auei à rire ? » I, 283.

— ■ adaer tisse ment. Voir Aduer- tissement.

— affaire à, Avoir affaire de. Voir Affaire.

— beau suivi d’un infinitif. «… adiouftans… qu’avions beau faire chois de lanternes, lors qu’elles tenoient leur chapitre Prouincial. » III, 129.

— bon vinaigre. «… ces tant femmes de bien ont communé- ment mauluaife telle, auffi ont elles bon vinaigre en leur mef- naige. » II, 50.

— cure. « D’eau douce ils n’ont cure… » III, 68.

— de coujlume. «… beau, & infigne figuier, auquel… aue^ de coujlume à l’efcart vous pendre & eftrangler. » III, 193.

— en abhomination. Voir Abho- mination.

— en/oing & cure. «… auoit-il en foing & cure fpeciale le bour- geon… » II, 161.

— foi à. Voir p. 5, col. 1.

— la bouche fraische. « Mon- fieur le iafeur, dieu vous guard de mal, tant vous auez la bouche fraifehe. » I, 49, et IV, 98.

— la puffe en l’aurcille. Voir Anrcille.

— le moine. «… nous en fommes bien, à celte heure auons nous le moine. » I, 48, et IV, 97. «… Gargantua luy refpondit que fans doute leurs ennemys auoient le vtoync. Hz auront (dift Grand- goufier) doneques maie encontre. Ce que auoit cité bien vray. Pourtaut encores est le prouerbe en vsaige, de bailler le nwyne à quelcun. » I, 165.

— nom. «… vu qui eft leur chef, & a nom Loupgarou… » I, 342. «… vous aue% nom Robin mouton. » II, 290. «… il auoit nom Gaingnebeaucoup. » III, 210. — Le comment a nom d’une femme. «… confiderant fou comment a nom… » 1,292. «…trouua qu’il auoit le doigt on comment a nom ? de fa femme. » II, 142. «… luy monftra fon comment a nom ? » 434.

— fes enfants par l’aurcille. Voir Aur cille.

— victoire. « Comment Pantagruel eut victoire… des Dip- sodes. » I, 350.

— sou vin. Avoir le dessous, être vaincu. «… mes créditeurs auraient bien leur vin… » I, 22. «… ce diable de Pantagruel, qui a conuaincu tous les refueurs & beiaunes Sophiftes, à celte heure aura fon vin… » 310.

Avoir. Substantivement. « Né- ron… admiroit C. Caligula fon oncle, lequel an peu de iours auoit… defpendu tout Yauoir Si patrimoine que Tiberius luy auoit laide. » II, 24. «… le gentilhome y perdra tout fon auoir… » 311.

Avoistre. «… appellant vn en- fant… champis ou auoiftre, c’elt… dire le père coqu, & fa femme ribaulde. » II, 74.

Avoler. Voler vers. «… entre ces ioyeux oifeaux eftoit par chafeune quinte lune auolc grand nombre de cagots… » III, 15. «… pour vn mort en auoloit vingt quatre. » 16. «… bien toit y deuoit auoler vne fexte efpece… » 19. «… tous auoient icy… » 22. «… près de nous auolerent vingt cinq ou trente oifeaux… » 23.