Page:Rabelais marty-laveaux 05.djvu/296

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


2}6

ESBAH1 — ESBRANLER

paignies de gens efqucli tu ne veulx point reffembler… » II, 8. «… es quel^ à la venue de Pa- nurge dift Pantagruel… » 72. « Es queli ie fuis couftumier de refpondre que… ne pretendois louange aulcune… » 247. «… eftoient les iours di&z mal- heureux & nefaftes, efque\\ le Prêteur n’vfoit de ces trois motz, faftes & heureux, efqucli d’iceulx vfer fouloit… » ÎII, 185. Voir Cingcsse, Clandestinement, Clerc.

Esbahi. « Nous ferions bien ef- babi^ fi c’eftoient les tefte & lyre de Orpheus. » II, 465. Jeu. « A Yesbahy. » I, 82.

Esbahir (s’). « Defiftez doneques vous esbahir de ce nouueau mien acouftrement. » II, 48. « le me esbahys de vous, que ne retour- nez à vous mefmes… » 119. « Pour vn ou deux iugemens ainfi donnez à l’aduenture ie ne me esbahirois… » 206. «… plus esbahir ne vous fault de la mort de iEfchylus. » 332. «… chofe de la quelle fe font les Elemens esbahi^. » 485.

Esbahyssement. «… le regar- doyent en grand esbahvjfement… » I, 245.

Esbanoyer. « Laquelle (faulce verde) vous esbanoijl le cer- ueau… » II, 23.

Esbat. «… mon rude esbat roidde & bas. » I, 46. «… pour Yesbal despetitz enfans enfler les veffies de porc. » II, 230. «… icelles par esbat composant ne preten- dois gloire ne louange aulcu- ne… » 247. «… quelque fille de Roy allant à Y esbat fus le ferain le rencontrera (un testa- ment)… » 347. «… rencontraf- mes troys gros efuentez les quelz alloient à Yesbat veoir les plu- uiers… » 420.

Esbatement. « Deuant ledifl lo-

gis des dames, affin qu’elles euf- fent Y esbatement… eftoient les lices, l’hippodrome, le théâtre… »

I, 199. «… plus eftoient impo- tens que Eunuches, à Yesbatc- menl vénérien… » II, 152. «… l’induftrie de Nature appert merueilleufe en Y esbatement qu’elle femble auoir prins for- mant les Coquilles de mer… » 474. « Petitz banequetz, petitz esbatemens… » III, 245.

Esbatre. «… pour temporifer & esbatre l’affemblee… furent laf- chez quatre taureaux. » III, 399.

Esbaudir. Réjouir. «… paillar- doit parmy le lict quelque temps pour mieulx esbaudir fes efperitz animaulx… » I, 77. «… ie entre en grande refuerie confi- derantl’honnefteté de ce moyne. Car il nous esbandijl icy tous. » 148. «… doubtant que… en lieu de les esbaudir, ie les of- fenfe… » II, 12. « Laquelle (faulce verde)… esbaudiji les ef- pritz animaulx… » 23.

S’esbaudir. « Or esbaudijfe^ vous, mes amours, & guayement lifez le refte… » I, 7. «… fe esbaudiffoienl à chanter mufica- lement… » 88. «… ie n’aurois jamais aultrement filz ne filles légitimes… auecques les quelz ie me puifle esbaudir, quand d’ailleurs ferois meshaigné… »

II, 52. « La nuycT ; vient : il conuient ceffer du labeur… puys foy quelque peu esbaudir… » 79.

Esbaudy. « Il eft tout ioyeulx & esbaudy… » II, 295. «… Ho- menaz tout ioyeulx & esbaudy adreffa fa parole à vn des maiftres Sommeliers… » 448.

Esblouir. «… la faim eftoit on corps : pour à laquelle remé- dier, abaye l’eftomach, la veue esblouit… » II, 69.

Esbranler. «… esbranhit (Dio-